L’entreprise, ses hiérarchies et ses conventions, entrainent des questions de postures dites, de concentration, d’échange ou de relâchement.
Les espaces d’échanges ou de réunions informelles sont parfois aménagés comme des salons. Mais comment allier l’image d’un confort domestique à une réflexion créatrice ?
L’un des enjeux du projet AUK est d’apporter une part non conventionnelle dans ces espaces, tout en évitant l’illusion du sensationnel.